Clair de Lune (version longue)

CLAIR DE LUNE

 

« Chère Lisa,

Eh bien voilà, c’est parti. Enfin, je suis parti. Je dirais même plus, c’est parti et moi dedans.

astro1

« Pardon, vous pourriez arrêtez de tapoter s’il vous plaît ?

« Et Merd …

« Hum …, oh, bien sur, désolé, une mauvaise habitude. »

« Tu serais contente, tiens … Mon voisin vient de me demander d’arrêter de taper sur la tablette amovible. Il faut dire que les isolateurs phoniques de ce vieux coucou sont HS. Enfin, quinze ans que je suis passé au laryngophone et pourtant je n’arrive pas à m’empêcher de saisir mon texte sur un clavier fantôme. L’appareil fixé sur mon cou ne me démange plus, mais je ne sais toujours pas quoi faire de mes mains : les serrer, les poser à plat sur la tablette, les mettre dans mes poches … Fichues mains. La droite surtout, qui a serré celle du diable.

Au vu de t a réponse au petit message que je t’avais envoyé pour annoncer de mon départ, je me doute tu es assez étonnée. Je n’ai jamais voulu ça, j’espère que tu le sais. Mais depuis les derniers incidents avec les OGM et le lynchage médiatico-politique qui a suivit, la recherche expérimentale a subi un coup dur. L’adoption de la Directive Principe de Précaution par les Nations–Unies a relégué mes pires cauchemars au rang de séries Z.

Oui, le soja amélioré a causé une épidémie foudroyante, oui, bien sur que l’explosion du réacteur expérimental de Quingjong a été une catastrophe à l’échelle continentale … mais bon sang pourquoi a-t-il fallu en arriver là ? Au début je ne me suis pas inquiété, seule la génétique et le nucléaire étaient concernés. Nouvelles normes de sécurité, mise sous tutelle d’agences gouvernementales coordonnées au niveau international. Ils ont prétendu vouloir maîtriser le progrès, le ralentir, nous laisser le temps de le domestiquer, qu’en même temps que la complexité de notre technologie augmentait, les risques devenaient ingérables. HYPOCRITES. Seules ces bonnes vieilles sciences mécaniques restent a peu près libres. Pour le reste, les fonctionnaires ont pris le contrôle. Ils ont profité de la peur de l’invisible, réveillé la paranoïa. Chimie, bactériologie, sciences cognitives (les recherches sur l’intelligence artificielle, au cas où tu aurais la flemme de chercher sur ton ordi), sont désormais si encadrées qu’il est impossible de travailler dans ces domaines en dehors de nouveaux complexes de haute sécurité si coûteux que seuls les états et les multinationales les plus riches peuvent se les payer. Les scientifiques qui dénonçaient leurs pratiques sont désormais à leur botte, au chômage ou incarcérés.

Tiens, tu te rappelles la formule d’Anthony Page, le patron de OutGen ? « La DPP, c’est la nouvelle Prohibition ! » Il espérait probablement en devenir le nouvel Al Capone depuis le Panama. Malheureusement pour lui, les nouveaux Incorruptibles ne font pas de quartier et les frontières ne les arrêtent plus. J’imagine qu’il a du être surpris quand les forces spéciales ont débarqué dans sa propriété pour l’extrader « clandestinement » vers les USA. Quarante ans de prison pour mise en danger de l’humanité … Tout ça alors qu’il ne faisait que mettre au point des chiens génétiquement améliorés et des poireaux médicamenteux. C’est une nouvelle Chasse aux Sorcières. Et pendant ce temps une nouveau marché noir se met sur pied, produisant chimères et clones sans aucun contrôle.

Assez de considérations politiques. Je sais que ça t’ennuie. Je n’ai pas eu beaucoup de temps à consacré à notre correspondance ces derniers temps, trop occupé à trier mes affaires pour satisfaire aux exigences de tonnage, entreposant l’utile, donnant ce qui pouvait faire plaisir à d’autres, jetant le moins important depuis mon entretien, et je suppose que tu veut savoir comment j’en suis arrivé là.

Quand on m’a interdit de recherche à l’université, faute de crédits financiers pour respecter les nouvelles règles de sécurité, je me suis tourné vers les grands groupes privés. Entre ceux qui n’avaient pas les moyens et celles qui n’étaient pas intéressés par un spécialiste en nanotechnologies, j’ai eu vite fait le tour des possibilités qui s’offraient à moi. J’avais placé mes espoirs en Sony, mais ils ont finalement décidé d’engager cet imbécile de Pym. Vu son instabilité mentale, ils risquent d’avoir de mauvaises surprises d’ici quelques temps, c’est moi qui te le dis.

astro2new

Bref, je pensais devoir me résigner à intégrer un de ces nouveaux centres officiels quand j’ai été contacté par Disney. Je n’avais pas imaginé qu’ils pourraient être intéressés mais à bien y réfléchir, c’était évident. Ils ont prouvé qu’ils savent être ouverts aux nouvelles opportunités. Bref, ils m’ont demandé de leur préparer une présentation des possibilités offertes par mes découvertes, avec des projections financières. Ca n’a pas été sans mal, je ne suis pas un expert, j’avais déjà du mal à budgété mes demandes de matériel. Mais j’ai demandé l’aide d’un ami, Henri, je t’en ai peut-être déjà parlé. Il m’aidé à établir des projections financières. On a bouclé ça à l’arrache, et il devait y avoir quelques erreurs, mais bon, c’est ce qu’on avait réussit à faire de mieux dans les délais impartis.

Le jour J, j’étais stressé comme lors de la soutenance de ma thèse, mais ça s’est plutôt bien passé. Ils ont relevés quelques approximations, des projections financières quelque peu hasardeuses, mais le volet technique les a séduit. Ils n’ont mis que deux heures à prendre leur décision. Je me suis retrouvé à attendre dans la même salle de réunion dans laquelle j’avais fait ma présentation. Le problème c’est qu’ils avaient mis un clip promotionnel de la société à tourner sur un écran. Je crois qu’ils l’ont diffusé il y a quelque temps. Ça montre comment ils se sont développés dans le domaine spatial sous l’impulsion de Richard Darr, rachetant une flopée de petites sociétés innovantes qui leur ont permis de lancer véritablement le tourisme spatial. La première fois que tu l’entends déclarer « Vers l’infini et au-delà ! » c’est amusant, la seconde c’est agaçant, la 15ème c’est insupportable. Et pas moyen d’arrêter ce truc évidemment. Alors au lieu d’être simplement tendu, j’étais en rage contre cette machine, contre le débile profond qui l’avait mis en marche, contre la politique de diffusion de ces petits films, contre la politique qui m’obligeait à me trouver dans ce bureau …

Du coup, quand ils sont venus me chercher pour m’annoncer qu’ils étaient prêts à investir dans mes idées, j’ai été complètement pris à contre-pied. Et je n’ai pas réagit au moment où il m’ont annoncé où j’allais travailler. Je m’étais imaginé que ça serait dans leurs laboratoires de San Pedro, ou dans un de ces petits pays non-alignés qu’ils contrôlent en sous-main, mais non. « Compte tenu de la nature particulière de ce projet et du climat sensible de ces derniers mois, nous avons pensé à une installation un peu particulière, hors du champ d’action de la DPP ». Tu aurais du voir le sourire de ce cadre, content de lui-même, de sa malice, …

Et voilà comment je me retrouve à bord d’une navette spatiale encombrée de touristes venus profiter de la pesanteur réduite de la Lune, ou plutôt, comme c’est affiché partout : DisneyPlanet. J’ai découvert qu’en plus du parc d’attraction, ils y ont développé plusieurs activités annexes : agriculture, résidence de grand luxe, notamment à destination des personnes âgées, qui seraient plus à l’aise sous cette gravité plus faible, et, pour ce qui me concerne, un complexe de recherche dont ils n’ébruitent pas l’existence, pour des raisons évidentes.

astro3

DisneyPlanet. Je ne sais pas ce que m’énerve le plus : qu’ils aient défiguré la Lune avec leurs installations gigantesques en prenant soin que cela reproduise leur logo ou le nom : DisneyPlanet. QUELQU’UN A-T’IL PENSE A AVERTIR CES IMBECILES QUE LA LUNE EST UN SATELLITE, CELUI DE LA TERRE, ET PAS UNE PLANETE !

Sur cette légère considération de vocabulaire, un poil énervée, je l’avoue, je te laisse,

Passe le salut à Carole, Pierre et les autres,

Marc

P.S. : Les isolateurs phoniques du vaisseau ne fonctionne toujours pas et ça fait vingt minutes que les 2 mioches installés devant moi sont en train de se disputer : je ne sais si je vais réussir à tenir jusqu’à l’atterrissage de la navette et je doute que leur demander de se calmer améliore les choses. Alors si tu apprends qu’une navette a explosé, ce sera sans doute ma faute.

P.P.S. : Si tu te demandes comment se déroule un voyage dans une navette spatiale, je crois que tu vas être déçue : j’ai eu plus de sensations en étant dans un bus. Quand je pense qu’ils ont engagés des anciens de la NASA à leurs débuts, je me dis que ça du être une sévère désillusion pour eux : programmés pour être des héros de l’Amérique et devenus des conducteurs de bus de l’espace.

P.P.P.S. : En son état actuel, je ne te demanderais de penser à moi en regardant la Lune, mais j’espère quand même que tu ne m’oublieras pas. »

Trois ans plus tard, le 5 juillet 2068, le complexe lunaire baptisé DisneyPlanet subissait de graves dommages structurels entraînant la mort de 803 652 982 personnes. Les causes du drame n’ont pas été établies. Certaines personnes prétendent que c’est la conséquence de recherches illégales qui y étaient menées clandestinement, sans respect des normes de sécurité imposées par la DPP. Leurs opposants rétorquent que les entraves à la recherche ont empêché le complexe d’être construit selon ses spécifications initiales, qui impliquaient des technologies avancées, et que sans la DPP, les recherches clandestines n’auraient pas lieu d’être.

Le 6 juillet 2068, une nouvelle génération redécouvrait le clair de lune.

 

Publicités
  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. jeudi 5 novembre 2009 à 4:52

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :