Archive

Archive for the ‘Dedicacomaniac’ Category

Crayonantes 2009

Les 12 et 13 décembre 2009 se déroulait à la Manufecture à NANTES le festival Crayonantes.

C’était pour moi plus une visite pour le plaisir des yeux, n’ayant a prioi aucun projet de me faire dédicacer une BD, les rares artistes susceptibles de m’intéresser étant des stars au files d’attentes décourageantes.

Je me suis donc promené, profitant des expositions, et me laissant notamment séduire par les planches de Jean-Marie MICHAUD, dont une âme bien intentionnée n’a pas manquée par la suite de m’offrir le tome 1 de La Saison de la Coulœuvre, scénarisé par Serge LEHMAN.

Toutefois mes vagabondages m’ont amené auprès de Ludwig ALIZON (son blog) et de Cédric LE ROY, venu pour dédicacer leur album Barbeük et Biaphynn (le blog de la série). Las, une erreur de prévision du libraire a conduit à une rupture de stock ! Plus de BD à dédicacer, et donc plus de lecteurs à attendre, sauf ceux qui avaient acheté l’abum par ailleurs, ou ceux qui se rabattaient sur les autres productions du sieur ALIZON.

Ce que j’ai choisi de faire en complétant ma collection par l’acquisition du tome 6.2 de Travis, ce qui m’a permis d’obtenir un sympathique dessin de Pacman (le perso de la série, pas le gros bonhomme jaune du jeu vidéo). ah, ce qu’on ne ferait pas pour occuper des auteurs désœuvrés !

Publicités
Catégories :Dedicacomaniac Étiquettes : , , ,

RIDEP 2010

Après le bon moment passé lors des RIDEP 2009, je n’ai pas manqué d’y retourner lors de la session 2010 qui s’est déroulée du 19 au 24 janvier à l’Espace culturel de la Fleuriaye à Carquefou. Cette nouvelle édition mettait en avant les Femmes, avec de nombreuses dessinatrices du monde entier, et l’Ecologie.

J’avais toutefois moins de temps devant moi pour cette nouvelle visite, mais j’ai tout de même pu apprécier le talent de nombreux artistes aux travers des dessines exposés sur leurs stands respectifs et assister au lâcher de ballons biodégradables.

En matière de dessins, j’ai donc été caricaturé par le sévère Antonìo ANTUNES (une courte biographie sur le site des RIDEP) qui ne manquait pas de rappeler son sujet à l’ordre s’il avait le malheur de bouger ou même simplement de baisser les yeux pour suivre l’évolution du dessin. Si je n’afficherai pas ici son dessin, je peux vous affirmer qu’il ne m’a pas raté 😉

J’ai ultérieurement eu le plaisir de revoir le très sympathique MILLION (une courte biographie sur le site des RIDEP, son site) en proie aux affres de la page blanche avant de sortir un splendide dessin de son crayon.

Le dessin de Million : Super-Avocat

Une belle réussite, dans la même idée que celui réalisé l’année précédente.

Enfin, j’ai rencontré le grec John XAGORAGIS (une courte biographie sur le site des RIDEP, son site) qui m’a honoré de ce petit dessin :

Le dessin de Xagoraris : La justice a l'oeil ouvert

Il y avait bien d’autres artistes que j’aurais aimé pouvoir solliciter, mais le dimanche se terminait et je devais reprendre la route, comme les auteurs, qui se dispersaient en se promettant de se donner des nouvelles.

Abracadabulles 2009 : Adi Granov

vendredi 25 septembre 2009 3 commentaires

Enfin, me voilà devant Adi Granov qui fut encadré par deux charmantes jeunes femmes : la traductrice, et son amie (à Granov, pas à la traductrice). Histoire de le changer un peu de la flopée d’Iron Man qui lui avait été demandé, et puisqu’un que l’ami qui me précédait avait choisi de demander Cyclope, ce que je comptais faire, j’ai opté pour une Black Widow (ou Veuve Noire pour les anglophobes), personnage associé à Iron Man (qui sera d’ailleurs incarné par Scarlett Johansson dans le deuxième volet des aventures cinématographiques de l’homme d’acier), et que Granov avait déjà dessiné pour des couvertures. En plus, on ne se trompe (presque) jamais en demandant à un artiste de poser sur le papier une jolie femme.

L’artiste n’était pas venu les mains vides puisqu’il avait apporté un portfolio contenant certains de ses travaux, essentiellement des couvertures réalisée en grand format, qu’il vendait majoritairement au-delà de 500 €, voir du millier d’euros. Il proposait également un tiré à part de Black Cat à 10 €. Peu sûr de mon anglais, j’ai préféré laisser le laisser tranquillement dessiner plutôt que de l’ennuyer, n’ayant pas de question intelligente à lui poser.

Adi Granov me fait les gros yeux quand je refuse d'apparaitre sur la photo avec lui :)

Adi Granov me fait les gros yeux quand je décline son offre de poser pour la photo avec lui 🙂

Ne vous laissez pas abuser par la photo ci-dessus, Adi Granov fut tout le temps du festival d’une extrême amabilité avec les fans venus le voir, fans qui n’étais pas que des festivaliers, puisque Crisse, est venu discuter avec lui à plusieurs occasions, lui offrant même de jolis cadeaux liés son travail sur les Secrétaires.

La Black Widow d'Adi Granov

La Black Widow d'Adi Granov

Et voilà, je suis reparti heureux de mes rencontres avec deux très sympathiques et talentueux artistes, non sans avoir fait un petit détour pour saluer l’Océan Atlantique.

La plage !

La plage !

Abracadabulles 2009 : Caza

vendredi 25 septembre 2009 Laisser un commentaire

Et me voilà devant l’auteur, non pas Granov, mais Caza. Comment ? C’est simple : la file devant Granov était longue et celle devant Caza était courte, et j’avais  apporté dans mon sac un de ses albums (pour information, mon sac ne contenait que trois albums de BD : celui de Granov, celui de Caza, et un de Crisse, j’avais les deux derniers dans ma bibliothèque et si j’ai acheté celui de Granov avant le festival, j’avais envisagé de l’acheter bien avant sa venue  en France, car j’apprécie aussi le scénariste, Warren Ellis, mais je le trouvais un peu cher à l’époque).

Caza et sa charmante voisine de table

Caza et sa charmante voisine de table, Ood Serriere

Philippe Caza (son site, son facebook, son myspace, son blog) est un dessinateur de bande dessinée et illustrateur de couverture de romans. C’est à ce titre que j’ai découvert son travail sur les romans de Pierre Bordage, la trilogie des Guerriers du Silence, ainsi que sur les romans de la Saga Vorkosigan de Lois McMaster Bujold, que j’ai commencée à cause d’une de ses couvertures (celle de Memory, pour ceux que ça intéresserait) et dont je suis devenu fan.

Caza et son dessin de Miles Vorkosigan

Caza et son dessin de Miles Vorkosigan

Je n’allais donc pas laisser passer l’opportunité de passer un moment avec lui. Et ce d’autant plus qu’il est prompt à la discussion. Nous avons donc parler de son travail sur les couvertures des romans de Lois McMaster Bujold et Roland C. Wagner, dont il m’a dévoilé la couverture de la rééditions de Toons, roman de la série Les Futurs Mystères de Paris, chez l’Atalante. Et ce, pendant qu’il réalisait une dessin de Miles Vorkosigan sur l’album que je lui avais présenté. Une excellente rencontre, donc avec un auteur très disponible, qui a prodigué avant moi des conseils à un dessinateur qui lui a présenté son port-folio. Merci à lui.

Le dessin de Caza : Miles Vorkosigan

Le dessin de Caza : Miles Vorkosigan

P.S.: J’ai renforcé le contraste de la dédicace pour que le trait soit plus visible. Et j’ai ajouté un tatouage du blog pour éviter qu’il ne soit repris par ailleurs, notamment pour des fausses ventes aux enchères.

Catégories :Dedicacomaniac Étiquettes : , , , , ,

Abracadabulles 2009

mercredi 23 septembre 2009 Laisser un commentaire

Il y a longtemps, dans un passé lointain oublié, j’ai été atteint de dédicomanie. De quoi s’agit-il ? Pour résumer je dirais qu’il s’agit d’une propension à se rendre à tous les évènements où des auteurs de bande dessinée dédicacent, propension  pouvant aller jusqu’à faire dédicacer des albums achetés juste pour l’occasion au simple motif que le dessin est sympathique et que ça fera une jolie dédicace.

Avec le temps, les revenus diminuant et les centres d’intérêts se modifiant, je me suis guéri de cette maladie, ne faisant plus dédicacer que des artistes que j’apprécie véritablement, et ce de manière très occasionnelle.  Cela faisait donc quelques années que je n’avais pas assisté à un festival de bandes dessinées (les RIDEP et les Utopiales ne comptent pas).

Il y a toutefois des occasions qui ne se ratent pas, comme la venue d’un artiste étranger en France, et plus particulièrement de ceux travaillant sur des comics. Bref, quand j’ai appris la venue d’Adi Granov (son site) pour le festival Abracadabulles 2009 à Olonne sur Mer,  j’ai préparé mon sac, et hop, files de dédicaces, me revoilà.

Il est près de 11 heures, et déjà la file est longue

Il est près de 11 heures, et déjà la file est longue

Évidemment, je n’était pas le seul intéressé pour voir un auteur anglo-saxon. Adi Granov est un artiste fortement associé à Iron Man, puisqu’il a participé au design du film de de Jon Favreau, et que son seul album disponible en français est une histoire d’Iron Man : Extremis. La file était donc longue, avec tickets à retirer à l’accueil.

Au nombre des invités du festival se trouvait également le célèbre Crisse, auteur de l’affiche, et de nombreuses séries : Kookaburra, Atalante, Ishanti …

Crisse, dans le coin à gauche

Crisse, dans le coin à gauche

Bref, nous voilà à la phase la moins intéressante de la dédicace : l’attente. Vous êtes le numéro X de la file d’attente, vous avez posé votre sac pour marquer votre place, et maintenant qu’est ce que vous faites ? Déjà, vous êtes peut-être venu accompagné. Dans ce cas, vous avez quelqu’un avec qui discuter. Si l’artisteest là, vous pouvez le regarder dessiner les dédicaces. Ensuite, il y a évidemment la visite à la librairie du festival, regarder les expositions. D’ailleurs en parlant d’expo, il fallait noter celle des planches réalisées à l’occasion du concours de dessin des écoles d’Olonne sur Mer.

Les trois meilleures planches des plus de 16 ans

Les trois meilleures planches des plus de 16 ans à mon avis

Dans la catégorie 16 ans et plus encore

Deux planches dans la catégorie 16 ans et plus

Et enfin, on arrive devant l’auteur … (A suivre)

RIDEP 2009 : Colcanopa

mardi 17 février 2009 Laisser un commentaire

Dernier dessin, dernier message liés aux RIDEP.

Après la politique, j’en revins donc à un dessin  plus innocent (quoique) avec Colcanopa (une courte biographie sur le site des RIDEP), qui venait juste avant moi de s’attaquer à un couple amateur de girafes.

Vif comme l’éclair, Colcanopa n’hésita pas longtemps avant de s’attaquer à la feuille blanche.

Colcanopa en plein dessin

Colcanopa en plein dessin

Il fut tellement rapide et moi si occupé à deviner ce qu’il dessinait que je ne pensais à le prendre en photo qu’après l’avoir quitté.

la Justice n'a pas le nez fin

Le dessin de Colcanopa : la Justice n'a pas le nez fin

Décidément, après Vladdo, encore un que l’idée de Justice aveugle amuse.

Bien d’autres artistes étaient présent, mais leur succès, ou leur départ m’empêchèrent d’aller les voir, bien que j’ai toutefois pu apprécier de loin leur talent : Malcom Evans, Kal, Paresh Nath, …

L’année prochaine, peut-être.

Liens :

Catégories :Dedicacomaniac Étiquettes : , , ,

RIDEP 2009 : Million

dimanche 15 février 2009 1 commentaire

Après Schvartz, allons voir son voisin, un homme au nom plein de richesse : le très sympathique Million (une courte biographie sur le site des RIDEP). Après l’avoir vu discuter avec un amateur de yourtes (comme quoi, il y avait vraiment variété de thèmes), je l’entreprends à mon tour de Justice, qui ne manque pas de l’inspirer.

Million à l'oeuvre

Million à l'œuvre

Et c’est une célèbre réplique de notre Donald Duck présidentiel qui fera les frais de son talent :

la justice à l'oeuvre

Le dessin de Million : la justice à l'oeuvre

Tiens, cet avocat audacieux me rappelle quelqu’un, mais qui ?

Et voilà la fin du volet personnalités politiques françaises des RIDEP, mais pas du volet RIDEP, avec un dernier artiste à évoquer.

Liens :

Catégories :Dedicacomaniac Étiquettes : , , ,