Accueil > Banaléralités, Lecturitiques > Un petit tour dans l’univers holmesien

Un petit tour dans l’univers holmesien

Ces temps-ci Sherlock Holmes est l’affiche des cinémas, incarné par Robert Downey Junior. Il est aussi dans les étals des libraires de BD, avec une énième reprise du personnages. Il est enfin, et peut-être surtout en librairie, avec notamment :

Histoires Secrètes de Sherlock Holmes de René Roueven chez Folio Policier,

Duel en Enfer – Sherlock Holmes contre Jack l’Eventreur de Bob Garcia chez J’ai Lu,

– Et enfin une nouvelles réédition des Sherlock Holmes de Conan Doyle au Livre de Poche.

Sur les rééditions actuelles au Livre de Poche, je n’ai qu’une chose à dire : Attention. Sous certaines des sympathiques couvertures de cette ressortie, se trouvent en effet des recueils de nouvelles coupés en deux. A moins que la traduction ne soit refaite, cette pratique ne se justifie guère …

Pour ce qui me concerne, cette profusion de Sherlock Holmes sur les étals m’a poussé à m’interroger. J’avais lu, dans mes (plus) vertes années pas mal de romans et nouvelles de Sherlock Holmes. Et je possédais quelques uns de ces textes. ainsi que des pastiches ou reprises du personnage. Mais avais-je bien lu tout le Sherlock Holmes écrit par Arthur Conan Doyle, ce qu’on appelle le Canon Holmésien ?

Ce Canon se compose traditionnellement (il y a toujours des textes que certains voudraient ajouter) des 9 ouvrages suivants :

  • Une étude en rouge : roman
  • Le Signe des quatre : roman
  • Les Aventures de Sherlock Holmes : recueil de nouvelles
  • Les Mémoires de Sherlock Holmes (ou Souvenirs de Sherlock Holmes) : recueil de nouvelles
  • Le Chien des Baskerville : roman
  • Le Retour de Sherlock Holmes (ou La Résurrection de Sherlock Holmes) : recueil de nouvelles
  • La Vallée de la peur : roman
  • Son dernier coup d’archet : recueil de nouvelles
  • Les Archives de Sherlock Holmes : recueil de nouvelles

Soit 4 romans et 56 nouvelles. Des 4 romans, seule La Vallée de la Peur me faisait défaut dans ma bibliothèque. Pour les nouvelles j’eus plus de mal à m’y retrouver, ne possédant que des Librio, dans lesquels les nouvelles avaient été publiées en mélangeant les titres issus des volumes originels. Au final, toutefois,  après listage des titres en ma possession, il m’en manquait beaucoup, issues des trois derniers recueils principalement.

Comme je possédais par ailleurs Les Exploits de Sherlock Holmes de Adrian Conan Doyle (le fils d’Arthur) et John Dickson Carr, au Livre de Poche (1975), je décidais de rassembler le Canon dans les anciennes éditions du Livre de Poche. Une visite heureuse chez un bouquiniste lorientais (Histoire d’en lire, rue du Maréchal Foch), me permis de découvrir, derrière d’autres ouvrages, la quasi-totalité des ouvrages recherchés, et en fort bon état (et peu cher de surcroit).

Ne me manque plus désormais que la Vallée de la Peur, et le volume du Livre de Poche reprenant Une Etude en Rouge, suivi du Signe des Quatre. J’en ai même profité pour faire l’acquisition, toujours au Livre de Poche, de la Vie Privée de Sherlock Holmes de Michael et Mollie Hardwick, la novélisation du film de Billy Wilder. Me voilà donc équipé d’une belle collection.

Concernant les  Exploits de Sherlock Holmes, une remarque sur la couverture qui mentionne A. Conan Doyle comme auteur en conjonction avec J.D. Carr , ce qui est quelque peu trompeur. Comme il est précisé plus haut, le Doyle en question n’est pas Sir Arthur, mais son fils Adrian ! On trouve toutefois dans ce recueil la nouvelle L’aventure de la Veuve et à l’intérieur de celle-ci, la célèbre phrase : « Elémentaire, mon cher Watson ».

Pour en revenir aux deux ouvrages cités au début de ce billet, il convient de noter que s’agissant de Bob Garcia, ce n’est pas son premier pas dans l’univers du détective de Baker Street. Il avait déjà commis un Testament de Sherlock de Holmes bien décevant moyen ainsi qu’une nouvelle publiée dans l’anthologie Sherlock Holmes dans tous ses états chez Rivages/Noir.

Mais puisqu’il se trouve en guerre contre Moulinsart, on lui laissera à l’occasion une nouvelle chance de nous convaincre avec son combat entre Holmes et Jack L’éventreur. Si Nick Rodwell est au nombre des victimes (symbolique, of course), on ne se plaindra pas.

L’on notera que ce duel entre le détective de Baker Street et le serial killer de Whitechapel ne sera pas une première. Il déjà été mené par ailleurs et notamment dans un film adapté en un roman quelconque par et avec Ellery Queen.

Sur le Reouven, peu de choses à dire pour l’heure puisque je ne l’ai pas encore lu …

Et le film me direz-vous ? Et les BD ? Las, pour le film, j’attendrais qu’il passe à la TV car Robert Downey Jr, malgré toutes ses qualités, n’est pas mon Sherlock Holmes. Quand aux BD, entre Détective Conan, détectives victoriens de tous poils et autres reprises ou pastiches du personnage, je distinguerai Simon Archard du comics Ruse, qui a tout le charme de l’original en s’en distinguant suffisamment, notamment de par sa charmante coéquipière.

Sherlock Holmes contre Jack l’Eventreur

Publicités
  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. lundi 11 juillet 2011 à 4:37

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :