Accueil > Ecrivitures, Marcelleries > Captain Marcel #00 : La fiche du personnage

Captain Marcel #00 : La fiche du personnage

Captain Marcel

Captain Marcel par Jeaph

Captain Marcel par Jeaph, sans son bermuda bleu, puisque dans Captain Marcel Vol. 1 #410, le costume de Cap est modifié pour la seconde fois , Marcel ayant à l'époque eu une certaine passion pour la lutte gréco-romaine, d'ou le nouveau bermuda plus collant. Les bracelets de force (rappelez vous les publicités de la société Gilgamesh dans vos vieux comics) proviennent d'un cadeau d'anniversaire de sa môman qui voulait qu'il se muscle. Quand à la casquette c'est un souvenir de son passage comme employé chez MalBouff !

Identité : Maurice Eville

Yeux : 2 (ce qui est la bonne moyenne pour les humains)

Cheveux : A peu près 150 000 (ce qui est la bonne moyenne pour les blonds)

Poids : Entre 65 et 95 kilos selon les périodes que lui font subir les scénaristes

Taille : Entre 1 m 56 et 2 m 15 selon le talent des dessinateurs

Parents : Yvonne Eville alias Babe Ylone (mère, disparue), Le Tuteur (père, décédé), Ty Short (fils), Patriiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiick !!!!! (double démoniaque, emprisonné), Paulinette Cendrée (épouse), Marc (fils).

Partenaires : Y-Men, Nuée, Maraîcher, Désherbeur, Docteur Psi

Base d’opérations : Paris (Hilton), Veaux-en-Vallons

Pouvoirs : Invulnérabilité, vol, thermo-régulation, autonomie respiratoire, force accrue.

Origines : Captain Marcel était au départ un adolescent boutonneux comme les autres, appelé Maurice. Sa vie se résumait à une mère tyrannique qui le destinait à une carrière de banquier ou d’homme politique, un père disparu avant même sa naissance, et surtout une passion dévorante pour la danse, qu’il pratiquait en cachette, en disant qu’il allait faire du karaté.

Mais sa vie bascula en ce jour fatidique d’Août quand, poussé par des pulsions inavouables, le jeune Maurice, 16 ans, entreprit de fouiller dans les affaires de sa mère. Et là, sous les petites culottes, il tomba sur un marcel soigneusement plié. Un marcel qui lui rappela que sa mère disait souvent que son père ne lui avait rien laissé, que lui et un marcel (ce qui avait longtemps laissé Maurice perplexe, se demandant qui était ce mystérieux personnage).

Un marcel, ce marcel … Tout ému dans son petit cœur sensible, Maurice enfila la relique de la présence paternelle. Et c’est alors que cela se produit. Une force soudaine l’envahit, des abdominaux lui apparurent, ses bras gonflèrent, …. Le jeune Maurice, nourrit aux comics, décida aussitôt de consacrer son existence à la défense de la veuve et de l’orphelin sous le nom de Marcel Boy (avant de rapidement passer à Captain Marcel). Pour tout costume il ajouta au marcel un bermuda bleu, des chaussures de sécurité, et une casquette bien enfoncée pour dissimuler son visage (Marcel Comics Invente # 16)

Les grands moments : Captain Marcel, après plusieurs années d’exercice, se verra proposer de rejoindre les Y-Men, gardiens de valeurs patriarcales et défenseurs des machos opprimées par les extrémistes féministes. Après un essai, le temps de deux arcs (Y-Men #65 à 72) il refusera, tout en promettant de les soutenir dans leur lutte contre les Chiennes d’Attaque.

Mamma Mia : Dans ce crossover épique, le complexé Œdipe, aux pieds gonflés, entreprend de kidnapper les mères de tous les grands héros de la planète, après que sa propre mère ait refusé de l’épouser et se soit suicidée. Dans Captain Marcel Vol. 1 #666, émouvant épisode sobrement intitulé, « Maman ! » dernière partie du crossover, Yvonne Eville, la propre mère de Captain Marcel, se révèle être … Babe Ylone, la grande catin, démone en provenance des Fosses Sceptiques, et vilaine bien connue. C’est à cette occasion que fut réalisée cette fameuse couverture sur laquelle on voit la démone révéler à un Maurice désespéré « Maurice, je suis ta mère ! ».

A l’issue de MM, Babe Ylone s’enfuit, en lançant une malédiction sur Captain. Celle-ci réveillera dans les épisodes suivants le côté démoniaque de Maurice, Patriiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiick !!!!! (plus il y a de i, plus il est démoniaque) qui émergera du corps du héros doté de puissants pouvoirs démoniaques et entreprendra d’abuser de ses groupies.

C’est l’heure du premier relaunch, avec un Maurice plus tourmenté que jamais. Au cours des épisodes suivants, Captain Marcel mène une lutte acharnée contre Patriiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiick !!!!!! et Babe Ylone pour sauvegarder la (petite) vertu de ses fans. Ce combat s’achève dans Captain Marvel Unleashed #50, sous le titre « Maturité », où il finit par coincer ses deux némésis, avec l’aide du Docteur Psi. Il se soustrait définitivement à l’influence de sa mère et réabsorbe Patriiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiick !!!!!!. C’est à cette époque que l’on a droit aux premiers éclaircissements sur le père de Maurice qui n’était pas un ouvrier du bâtiment comme tout le laissait à croire jusqu’alors.

Mais c’est dans le Captain Marcel #0,33333 que l’on eu enfin droit aux vraies origines du marcel. En effet, on y découvrait avec stupeur que le père de Captain Marcel était le Tuteur, ancien personnage qui avait eu droit à se propre série une dizaine d’années auparavant, série qui s’était achevée sur la capture de Babe Ylone, (qui était réapparue deux ans plus tard dans le « scandaleux » one-shot Vilaines Filles #1 sans que l’on sache comment elle s’était échappée). Hors, il s’avère qu’à l’époque le scénariste avait prévu de faire naître un idylle entre les deux personnages, mais un éditeur pudibond avait refuser cette relation contre-nature et avait scénarisé lui-même le dernier épisode, tout à fait navrant d’ailleurs, avec des dialogues tels que : « Ah, ahaha, je te tiens, vilaine ! ».

Les nouveaux responsables éditoriaux décidèrent de reprendre l’idée originale mais de corser l’intrigue qui sera dévoilée dans les 50 premiers épisodes du second volume de la série Captain Marcel. Ainsi, ils reprirent la suite de la dernière saga du Tuteur, et l’on découvrit qu’alors que Babe Ylone était prise dans des liens serrés, sa tenue déchirée, prête à être livrée aux autorités, le Tuteur aux rigides principes se retrouva dans le même état (c’est-à-dire rigide, pour ceux qui auraient du mal à comprendre cette phrase), incapable de résister aux avances de la démone, qui le séduisit en promettant de s’amender, échangeant ses faveurs contre sa liberté.

Cependant, après leur petite affaire, tandis que le Tuteur honteux se rhabillait, il oublia dans sa précipitation à quitter les lieux de sa plongée dans la luxure et le stupre une des pièces de son costume, dissimulée par la perfide Babe sous le matelas : le fameux marcel qui avait pour fonction principale d’assurer son invulnérabilité. Et alors qu’il s’apprêtait une heure plus tard à arrêter Ze Villain (en voilà un qui s’etait pas foulé pour trouver son nom, et en plus il zozottait), les mains sur les hanches, celui-ci lui envoya une décharge mortelle de son malaser. Le héros se rendit alors compte de son oubli et c’est en s’écriant, « Ciel, mon marcel », qu’il mourut.

Captain Marcel, après ces épisodes palpitants, connaît ensuite une période plus calme, sa série devint même moribonde malgré un second relauch jusqu’à Captain Marcel Vol. 3 #69 dans lequel le héros fait équipe avec Nuée, princesse du Royaume Magique de Mordon (anciennement Avalon, jusqu’à ce qu’un cuistre fasse une réflexion salace à la Reine) pour affronter le terrible Super-Vilain (Encore un qui s’était pas foulé pour trouver son pseudo). De retour de mission, les deux héros, excité par leur aventure, finirent par entamer une liaison torride qui durera pendant six mois avant que la belle (qui vit dans le monde sous l’identité de Deborah « Deb » Ardheur, présentatrice météo) ne disparaisse, laissant un Captain Marcel désemparé.

Quand elle réapparaît, deux mois plus tard, c’est en compagnie d’un jeune éphèbe baptisé Ty Short alias Djeun’s qu’elle ne lâche plus d’une semelle, refusant de s’expliquer auprès de Cap. Celui-ci, fou de jalousie, cherche alors à évincer celui qu’il prend pour son rival par tous les moyens, allant jusqu’à menacer sa vie. Finalement Nuée lui révèlera que Ty est leur fils (on n’aura pas plus de précision puisque la série qui devait lui être consacrée et où devait être expliqué le vieillissement accéléré du jeune homme fut annulée par un éditeur intelligent avant sa parution et l’on devra se contenter de la vague explication en une phrase dans cet épisode, contredite des années plus tard par l’arrière-plan d’une case page 17 de Goldie le Retriever Decennal # 1), mais au même moment un des derniers pièges du Captain blessera mortellement Djeun’s et Nuée disparaîtra avec sa dépouille.

C’est l’heure de Chute d’haut, saga pendant laquelle Captain Marcel sombre dans la dépression, arrêtant toute activité super héroïque, ne se nourrissant que de petits gâteaux, surfant sur le web, pathétique, sa carrière de danseur déclinant au point qu’il se retrouve à faire du strip-tease dans des clubs miteux. Cette période culmine dans « Jamais plus j’aimerais », Captain Marcel Vol. 3 #135, dans lequel il décide de vendre son Marcel sur EBay.

Le numéro suivant consacrera une des plus grosses ventes de Marcel Comics avec cette ultime planche, ce cliffhanger du tonnerre de Zeus où dans le même temps qu’il retire l’enchère à la dernière seconde, constatant qu’il n’a plus d’autre linge propre à se mettre pour aller à l’ANPE, la télévision annonce dans son dos l’arrivée d’une princesse de Mordon. Après quelques rencontres manquées, il finit par la retrouver, mais il ne s’agit pas de Nuée mais d’Ether, sa sœur jumelle qui l’informe que son fils est toujours vivant dans le monde magique mais que Nuée et Ty ne désirent plus jamais le revoir.

Cap comprend qu’il a tout gâché et cherche un nouveau sens à sa vie. C’est alors qu’il rencontre le Désherbeur, héros doté de pouvoirs par l’alien mystérieux (mais y en a t’il d’un autre genre ?) connu sous le nom du Maraîcher qui avait également confié au Tuteur les vêtements qui avaient fait de lui un héros. Bref, celui-ci ordonne au Désherbeur de récupérer le marcel, alarmé notamment par le comportement récent de Maurice. Mais ils découvriront finalement qu’il s’agissait en fait de conséquences des tentatives de Patriiiiiiiiiiiiiiiiiiiick !!! pour se libérer du corps de Maurice. Finalement, Patriiick !! sera définitivement séparé de Maurice et emprisonné dans les Salles d’Attentes, zones spatiales où le temps passe très lentement en échange de quoi le Maraîcher demandera à Captain de réaliser pour lui des missions dans l’espace pour prouver sa valeur. Ainsi la Quête de la Botte Potente, la lutte contre les seigneurs This, et surtout le combat épique contre la Décompression Cosmique

Ces derniers temps, assagit, Captain Marcel, enfant d’une famille déstructurée ayant enfin surmonté ses traumatismes, s’est rangé du coté de la famille classique, avec une femme sans pouvoirs, Paulinette, qui travaille comme factrice, un fils (Marc, doté de grands pouvoirs) et un chien (Goldie). Le nouveau scénariste annonce de grandes sagas avec de nouveaux ennemis comme la Guichetière, l’Agent de la Force Publique, et même un redoutable Huissier.

Quelques anecdotes :

  • A l’occasion de Crise de Nerfs, l’hyper-méta-crossover dans lequel un lecteur de comics rendu fous par les erreurs de continuité menace les éditeurs et auteurs afin de faire disparaître tous les comics qui ne cadrent pas avec son ordre idéal de lecture, l’épisode 55 de La Presse dans lequel il est révélé que Captain Marcel est un faux blond, sera effacé, rendant ainsi le titre de plus grand héros blond de tous les temps à Captain Marcel.
  • C’est quand Casse-couilles lui demande lors d’une mission dans la Glacière (Y-Men #69) s’il n’a pas froid, qu’on apprend que si le costume de Captain Marcel est léger, comme pour nombre de personnages féminins (Bitchblade des Chiennes d’Attaque, par exemple), le marcel possède des capacités thermo-régulatrices.
  • Le costume de Captain Marcel sera modifié au moment où il envisagera d’entrer dans les Y-Men, certains héros n’appréciant pas de voir ses dessous de bras. Il fera donc ajouter des manches et un col à son marcel. Mais cela affectera la fiabilité de ses pouvoirs, et Captain retrouvera son style original après l’ennuyeux épisode « Reprises » (Captain Marcel Vol. 1 #342). On apprendra aussi que pour conserver toute sa puissance le marcel doit être lavé à la main, avec du savon de Marseille.
  • Tout sur le Maraîcher et ses mystérieux objectifs, dans la mini-série Belle Plante et Jeune Pousse. On l’apprendra ainsi dans Belle Plante et Jeune Pousse #6 que les vêtements du Tuteur avaient été copiés sur ceux d’un maçon kidnappé par les Grands Violets de Pluton ou Skrkrkrkkesksksksks, qui les avaient revendus au Maraîcher.
  • Marc, comme Ty, est doté de pouvoirs car les radiations du marcel ont affecté la semence de son père. Il est pour l’heure difficile de savoir comment ils vont se développer. Si Patriiick !! a bien récupéré les pouvoirs diaboliques hérités de Babe Ylone, on peut se demander si Maurice n’aurait pas lui aussi quelques pouvoirs innés (voir notamment les réflexes stupéfiants dont il fait preuve dans Captain Marcel Vol. 4 #9).
  • Enfin, signalons une curiosité : Captain Marcel eu droit à un crossover avec le héros de cinéma John McLane dans Captain Marcel/Die Hard : Ce que portent les vrais mecs.
Publicités
  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :