Accueil > Banaléralités > Utopiales 2008 : Bilan

Utopiales 2008 : Bilan

Les Utopiales sont finies et il est temps de faire le bilan des deux jours que j’y ai passé le week-end dernier.

Cinématographique tout d’abord : 4 long métrages, un moyen, une dizaine de courts :

  • From Inside, film américain d’animation quasi inanimé, de John Bergin. Une oeuvre composée de tableaux et d’un peu de 3D se déroulant dans un univers post-apocalyptique, sur les traces d’un train et d’une de ses passagère qui ne sait comment gérer sa grossesse dans cet univers désolé. A déconseiller aux femmes enceintes et à ceux qui souhaitent un peu de mouvement. A réserver à ceux qui se sentent une âme d’esthète ou de poète triste.
  • Sleep Dealers, film mexicain de science-fiction, d’Alex Rivera, qui traite des relations entre travailleurs mexicains et puissants américains, dans un monde ou il n’y plus d’immigration entre les deux pays, mais des robots qui accomplissent le travail au Etats-Unis, télécommandés depuis le Mexique par des travailleurs réunis dans des usines surnommées « Sleep dealers ». Un film efficace qui exploite quelques bonnes idées (l’écrivain devenu vendeur de souvenirs, le télétravail étendu aux travaux manuels, la privatisation de l’eau) à l’aide d’effets spéciaux surprenants de qualité et utilisés à bon escient. Le développement de l’histoire est relativement convenu, mais il serait quand même dommage de rater le film à sa sortie française dans une quarantaine de jours tant le propos est juste et rare au cinéma.
  • Before the Fall (Très Dias), un film espagnol de F. Javier Gutiérrez mélangeant science-fiction (avec l’annonce de l’approché d’une météorite qui détruira le monde dans 3 jours, sans que les américains n’y puissent rien faire) et thriller (avec un homme qui doit protéger les enfants de son frère contre un assassin, tout en refusant de leur expliquer ce qui se passe autour d’eux). Un film qui s’installe dans une attente assez pesante, mais réussit à produire quelques surprises avant de se conclure sur une dernière image un peu trop convenue. Un contrepoint bienvenu à des films comme Armageddon ou Deep Impact.
  • Shadows, film macédonien de fantômes de Milcho Manchevski. Trop long (plus de deux heures), malgré de belles images, mais une pénurie d’idées originales.
  • Un peu, beaucoup, voire pas du tout … un moyen métrage français de Thierry Espasa sympathique qui met en scène différentes rencontre d’un speed dating dont le lien avec le festival  et son thème (Les Réseaux) était très ténu.
  • Les courts étaient de qualité (même si certains manquaient cruellement d’originalité dans le scénario, tels Morsure, ou Vault), avec une préférence pour Skhizein de Jérémy Clapin.

Le bilan des auteurs sera plus simple, je n’aurais rencontré que Laurent Sieurac, très sympathique dessinateur de bande dessinée (Les Princes d’Arclan, l’adaptation de l‘Assassin Royal) avec lequel j’avais fait connaissance IRL il y a quelques mois sur Rennes, me consacrant aux amis qui m’accompagnaient plutôt qu’à la chasse aux dédicaces.

Quand au bilan des achats, il est relativement succinct :

  • La Grande Faucheuse de James Morrow, dernier roman de la Trilogie de la Divinité mettant en scène le cadavre de Dieu
  • Carbone Modifié de Richard Morgan
  • L’Enigme de l’Univers de Greg Egan

Les expositions m’auront laissé une impression moyenne. Si L’expo qui rend fou, consacrée à Lovecraft, présentait de belles choses, et les téléphones importables méritaient le détour, les autres étaient soient décevantes, soit mal mises en valeur.

Cela reste tout de même une bonne cuvée, et j’y reviendrais avec plaisir l’année prochaine.

Publicités
Catégories :Banaléralités Étiquettes : , , ,
  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :