Archive

Archive for juillet 2008

Droit de citer

mardi 15 juillet 2008 Laisser un commentaire

Voici pour l’été quelques citations de romans qui m’ont marquées :

« Je crois que si je dis toutes ces choses qui mettent les gens en colère, ce n’est pas que je les pense, mais simplement que j’ai trouvé une façon astucieuse de les dire. C’est comme un art, inventer une façon parfaite d’exprimer une idée, et une fois qu’elle est inventée, il faut l’utiliser, parce que les mots n’existent pas tant qu’on ne les a pas prononcés. »
Orson Scott Card, Basilica, Terres des Origines 1

“They all think any minute I am coming to commit suicide. What a joke. The truth of course is the exact opposite : suicide is the only thing that keeps me alive. Whenever everythings fails, all I have to do is consider suicide and in two seconds I’m as cheerful as a nitwit. But if I could not kill myself – ah then I would. I can do without rembutal or murder mysteries but not without suicide.”
Walter Percy, The moviegoer (eh oui, je l’ai lu en v.o.)

« Il n’adhère pas tout à fait au personnage agressif qu’il joue : il le fait trotter devant lui en s’en amusant »
Robert Merle, Le soleil ne se lève pas pour nous

Publicités
Catégories :Banaléralités, Lecturitiques Étiquettes : ,

Dédicaces : Laurent Sieurac

vendredi 4 juillet 2008 Laisser un commentaire

Vendredi 27 juillet, j’ai profité de sa présence en dédicace à Rennes pour enfin rencontrer en char et os le dessinateur Laurent Sieurac, connu via un forum que je fréquente.

La séance a débuté calmement puisque j’étais en effet le seul dans la file d’attente. Je me suis donc présenté et fait dédicacer le tome qu’il a dessiné de la Geste des Chevaliers-Dragon d’un Cyclope auquel, profitant du calme ambiant, il a ajouté un Wolverine et un Diablo, période Byrne, qui n’avaient pas grand chose à voir avec le contenu de l’album, mais tout avec notre passion commune pour les comics dont nous avons discuté, ainsi que de BD, auteurs, scénaristes, projets, jupettes et gladiature … il s’est révélé un interlocuteur sympathique, passionnant et passionné, érudit, même, et, conformément à la légende, il avait … oublié sa gomme !!!!

Cyclope, Diablo et Wolverine par Laurent Sieurac

Cyclope, Diablo et Wolverine par Laurent Sieurac

Profitant du calme du magasin, il avait entamé une seconde dédicace pour satisfaire au gout partagé votre serviteur pour les Green Lantern, attiré par son joli dessin, un autre client est venu solliciter une (devenue trois) dédicace(s), dont j’ai observé l’exécution.

Enfin, je suis reparti avec un splendide Kilowog, après avoir salué un camarade internaute encombré de soldes. Merci d’ailleurs à lui d’avoir contribué à l’organisation de notre star nationale du forum dans l’ouest.

Kilowog, membre des Green Lantern, par Laurent Sieurac

Kilowog, membre des Green Lantern, par Laurent Sieurac

Merci encore à lui, et aux organisateurs de cette dédicace.

Catégories :Dedicacomaniac Étiquettes : , ,

BD : Sergent Marcel : Rapports non protégés (NDA)

jeudi 3 juillet 2008 Laisser un commentaire

NDA, comme dans Notes de l’Auteur.

Petit retour sur les origines de la bande dessinée publiée dans les deux messages précédents :

On pourrait dire que tout a commencé lorsque les Editions Atlas ont lancé une collection de cassettes vidéos Star Trek en kiosques tous les 15 jours (c’est dire si ça remonte loin, puisque aujourd’hui, c’est les DVD Star Trek qu’ils ont lancé). Bon pigeon, et curieux de ce mythe de la science-fiction télévisée, j’avais quelques temps suivi le truc, avant de décrocher, peu convaincu par les personnages constipés. Mais des idées me sont restées dans la tête, et ont resurgi quand Bill Mitchell, forumer bien connu de Buzzcomics.net, a évoqué l’idée d’un fanzine BD baptisé l’Astronef. Là, des souvenirs d’un épisode de Star Strek me sont revenus. On y évoquait notamment une créature spatiale échouée sur une planète. Et de cette créature plutôt informe m’est venue l’idée d’un écosystème spatial, avec ses prédateurs spatiaux, ses trajets de migrations, et ses zones d’accouplement. Rajoutez-y une intervention humaine, et l’idée que la technologie s’inspire souvent de la nature, et vous avez le scénario de base.

Mais passer de l’idée de base au produit fini, ce n’est pas évident. Essai de traitement en nouvelle, oubliée après quelques tentatives, rattachement de l’idée au personnage du Sergent Marcel, un personnage secondaire d’une petite histoire que j’avais écrite auparavant, histoire de situer l’histoire dans un contexte plus léger et plus ou moins familier, du moins pour moi, et de se débarrasser du problème de la fin, difficile à concevoir, recherche d’un éventuel dessinateur, période de gestation du dessinateur, et enfin, voilà le résultat final, quelque chose comme 2 ans après que ce scénario ait été conçu.

Du point de vue du scénario, il y a quelques moments dont je suis plutôt fier, dont l’échange sur le joli p’tit cul, la fin de l’habillage, le « nous faire du bien », … et évidemment la réplique finale. C’est pas du Shakespeare ou du Alan Moore, mais bon, j’espère que ça en aura fait marrer quelques-uns.

Catégories :Ecrivitures, Marcelleries Étiquettes : ,