Incipit

Elle est belle
Et je ne me rappelle d’elle
Qu’un éclair solitaire
(Qu’un sourire merveilleux),
Un mélodieux tonnerre
(Les étoiles de ses yeux),
Et aussi, je me rappelle,
D’un ange, les ailes.

Comment commencer un blog ? Surtout quand on n’a aucune idée de ce que l’on va en faire ? J’ai décidé d’exorciser le sentiment qui me hante actuellement en sortant de mes tiroirs virtuels une poésie, sans doute celle de mes « œuvres » que je préfère.

Je ne sais pas encore ce que deviendra ce blog. C’est d’abord un test de cette plate-forme, après une déception sur myspace. Il m’amusera peut-être le temps de quelques semaines, peut-être plus longtemps. Il n’est pour l’heure pas destiné à être lu. Du moins pas par des personnes qui pourraient me connaître.

Quand au titre de ce billet, découvert par moi en première en préparant le bac de français, pour ceux qui en ignorent le sens, je les renvoie vers Wikipedia. Ça a quand même plus la classe qu’introduction, prologue, ou autres propos préliminaires.

Publicités
Catégories :Banaléralités, Ecrivitures Étiquettes : , ,
  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :